You are currently viewing Système éducatif de la Côte d’Ivoire

Système éducatif de la Côte d’Ivoire

Le système éducatif ivoirien remonte à sa période sous la règle coloniale française et présente aujourd’hui des institutions publiques et privées.

Même si les écoles sont gratuites, les coûts associés aux uniformes, aux cartables et aux fournitures peuvent exercer une immense pression financière sur les familles.

Onze villages voisins se sont réunis à TchelibeGuevogo pour construire une école communautaire, donnant accès à l’éducation aux enfants qui devaient voyager plus loin pour des cours auparavant.

Même avec la stabilité récente, il reste beaucoup de travail pour le système éducatif du pays. Les enfants manquent de compétences fondamentales pendant que les enseignants de qualité manquent; Des instructeurs plus qualifiés dans les écoles rurales entraîneraient une fréquentation plus longue et une amélioration des résultats académiques de ces élèves.

Depuis 2011, le gouvernement a investi dans la construction de nouvelles écoles, le recrutement d’enseignants et la fréquentation de l’école obligatoire pour les enfants âgés de six à 16 ans. Bien que le nombre d’étudiants de niveau primaire ait vu une augmentation, l’accès reste limité et les classes restent surpeuplées. En outre, l’enseignement supérieur doit suivre le rythme des besoins du marché du travail ainsi que la formation professionnelle de réforme pour rester compétitif sur le marché mondialisé actuel.

Le gouvernement prend des mesures pour relever ces défis, notamment en soutenant les pays pionniers avec des unités d’éducation dédiées et en les connectant à des partenaires de développement. Cependant, la réforme de l’éducation peut être une entreprise coûteuse et nécessite un leadership politique et des décisions d’investissement astucieux.

Le système éducatif de Cote d’Ivoire comprend des établissements publics et privés, y compris des écoles communautaires dirigées par des communautés rurales. Éducation préscolaire (trois ans); L’enseignement primaire, qui dure six ans et accorde un certificat d’enseignement primaire élémentaire (CEPE); et l’enseignement secondaire qui comprend le collège (4 ans) et le lycée (3 ans). L’enseignement professionnel et technique à Abidjan est supervisé par le ministère de l’Éducation nationale, de la formation technique et de la formation professionnelle (MeNETFP). L’Université nationale d’Abidjan propose des facultés dédiées au droit, aux sciences, aux lettres, à l’agriculture, à l’administration et à l’ingénierie, entre autres.

Éducation en Côte d’Ivoire

Côte d’Ivoire a connu des décennies de conflits politiques, mais reconstruit lentement son secteur de l’éducation. Grâce à une croissance économique constante et à une augmentation des dépenses publiques, l’éducation est désormais l’un des principaux objectifs du gouvernement; Améliorer spécifiquement les résultats d’apprentissage et les performances des élèves.

L’objectif du système d’éducation coloniale français était principalement de maîtriser les cultures locales et de former des hommes uniformes qui pourraient facilement se soumettre à la domination française. Pour atteindre cet objectif, ils ont adopté un programme d’études qui reflétait étroitement le leur. En outre, les Français ont insisté pour enseigner aux enfants ivoiriens utilisant le français, ce qui a grandement entravé les progrès éducatifs.

L’éducation en Côte d’Ivoire comprend trois étapes, de l’éducation préscolaire à l’enseignement primaire et secondaire. Les enfants assistent à la préscolaire pendant trois ans avant de continuer pendant six ans d’études d’écoles primaires (certificat d’études primaires élémentaires ou cepe). L’enseignement secondaire se compose de deux cycles. Le cycle inférieur dure quatre ans avant de se terminer par un diplôme connu sous le nom de Brevet d’Etude du Premier Cycle ou BEPC et Graduating leur gagne leur équivalent à des études secondaires en provenance de France: ils obtiennent un baccalauréat à l’obtention du diplôme de l’enseignement secondaire.

Le programme de baccalauréat de la Côte d’Ivoire fait des diplômés pour poursuivre des études supplémentaires au niveau collégial ou lycéennes, dans le commerce ou le travail du gouvernement ou s’inscrire à des établissements de formation d’enseignants. L’éducation est toujours confrontée à de nombreux obstacles, mais avec l’aide des donateurs privés et les innovations technologiques, l’avenir s’applique à la fois pour les enseignants et leurs élèves.

Éducation en Afrique

L’éducation en Afrique dépendra finalement de la réussite des sociétés africaines éduquer leurs jeunes. Cela signifie que les écoles devraient devenir meilleures pour enseigner aux enfants, les écoles privées devraient devenir plus sensibles aux attentes des familles et les coûts administratifs restent abordables; Les salaires du personnel, les subventions aux écoles privées et les coûts administratifs absorbent actuellement plus de 90% des fonds publics consacrés à l’éducation.

L’éducation devrait refléter les valeurs culturelles locales. De nombreuses communautés africaines sont profondément religieuses, ce qui se manifeste à travers des formes d’art traditionnelles comme la fabrication de masques cérémonielle. Les Ivoriens en particulier sont aptes à produire des masques représentant des divinités moins élevées ou des esprits plus élevés ainsi que des textiles, des sculptures en bois et des produits de poterie.

En fin de compte, cependant, pour que tout système éducatif le réussit doit incorporer une formation professionnelle. Cela signifie un partenariat avec les entreprises pour identifier les pénuries de compétences et créer des programmes et des incitations aux employeurs qui offrent des programmes de formation des employés ainsi que de la formation en littératie et des compétences visant spécifiquement les adultes.

Le succès de l’éducation dépend de sa capacité à s’adapter et à évoluer aux côtés de son environnement changeant. Pour relever ce défi, il est impératif d’évaluer ce qui fonctionne et ne fait pas dans des conditions locales et des circonstances spécifiques, puis de concevoir une politique d’éducation qui est fondée sur ces réalités afin d’éduquer les jeunes de l’Afrique et de favoriser un avenir prospère pour son peuple.

Éducation dans le monde

Les éducateurs ivoiriens doivent s’adapter dans un environnement d’apprentissage de plus en plus numérique en améliorant l’accès et la qualité dans les zones rurales; adopter des technologies innovantes; comme utiliser l’enseignement télévisé ou fournir des services d’enseignement à distance aux étudiants.

Le secteur de l’éducation doit s’efforcer d’augmenter les taux d’inscription et de combattre les disparités régionales, de promouvoir des méthodes d’enseignement plus variées, d’améliorer la formation des enseignants et de travailler à l’égalité des sexes dans l’éducation. En outre, les autorités ivoriennes devraient augmenter les investissements dans l’éducation de la petite enfance; La recherche indique que fournir aux enfants une instruction appropriée dès le début augmente leurs chances de succès à long terme dans la vie.

Cote d’Ivoire possède une forte tradition éducative malgré ses nombreux défis. Depuis l’indépendance, l’État a régulièrement développé et amélioré les infrastructures ainsi que la création de programmes de bourses permettant à ses citoyens d’étudier au Sénégal, en Europe et en Amérique. Il reste encore beaucoup à faire; Les enfants ivoiriens ne passent généralement que huit ans dans les salles de classe tandis que leurs homologues dans les pays émergents reçoivent plus du double de cette quantité d’enseignement; Côte d’Ivoire doit relever ce défi dans le cadre de son chemin vers le développement économique.

Laisser un commentaire